donner un sens à sa vie

Donner du sens à votre vie

Pour réaliser qui vous êtes vraiment

Si vous avez lu mon précédent article sur le Soin de l’enfant intérieur (ici) et que vous avez rencontré cet enfant, vous avez certainement eu la chance de découvrir à quel point il existe en vous une richesse inestimable. 

Cette richesse en nous est trop souvent inexploitée et nous ignorons ainsi trop souvent notre vraie nature. Or, seule cette expression de notre vraie nature nous permet de trouver un sens à notre vie et d’être qui nous sommes vraiment. Sans cela c’est comme si nous passions notre vie endormi, tel un robot, nous faisons chaque jour les choses machinalement, sans passion, sans désir, par obligation…et c’est ainsi que nous passons à côté des choses qui sont importantes pour nous, pour vivre ensuite dans la frustration, l’amertume, la rancoeur et les regrets.

Est-ce cela que vous souhaitez pour vous ? Je suis sure que non, mais vous vous dites peut-être, c’est bien joli mais il faut bien faire avec ce qu’on a même si on n’aime pas… Eh bien, non, justement ! Vous avez peut-être cette croyance très limitante que dans la vie il faut souffrir, subir, endurer, sans joie et sans plaisir. Et pourquoi ça ? Pourquoi ne pourriez vous pas vivre une vie qui vous fait vraiment plaisir, une vie dans laquelle vous réalisez des choses qui vous tiennent vraiment à cœur, celle où vous exprimez vos vrais talents et exploitez votre vrai potentiel ?

Oui, elle est possible et je vais vous montrer dans cet article le début du chemin qui y mène ! Si vous êtes en train de lire ces lignes, je vous félicite car vous commencez surement à prendre conscience qu’une autre vie est possible, une vie où, comme le dit le grand Oscar Wilde, vous pourrez parvenir à la parfaite réalisation de votre nature car c’est pour cela que nous sommes tous ici !

C’est pour cette raison que je voudrais vous inviter ici à cette introspection, à ce vrai questionnement qui, au fond, est le seul qui compte vraiment. Commençons par une première question toute simple :

Qu’est-ce qui me donne du sens, qu’est-ce qui me rend heureux, qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ?

Mais, peut-être la question vous semble difficile… car nous sommes nombreux à ne pas savoir ce qui pourrait nous rendre heureux ou qui nous semble important…

Alors, laissez-moi tenter de vous aider avec quelques autres questions auxquelles vous pourrez répondre plus facilement :

  • Si tout était possible, absolument tout : que feriez-vous ? que voudriez-vous vivre ? que souhaiteriez-vous réaliser grâce à cette chance immense ? Vous avez répondu ? Félicitations, vous commencez à trouver des pistes pour savoir ce qui vous rend heureux. Poursuivons !
  • Si dans la nuit un miracle s’était produit et tous vos problèmes étaient résolus : comment serait ce nouveau vous ? que pourrait-il réaliser avec énergie et enthousiasme ? Quels seraient ses plus grands talents et envies ? Quels seraient ses rêves et que ferait-il pour les réaliser ? ça y est, vous y êtes ? peut-être déjà vous commencez à découvrir de quoi vous êtes vraiment capable, non ? Oui, mais…me diriez-vous, j’ai toujours mes problèmes qui m’empêchent de réaliser tout ça… ! Doucement, on y va étape par étape, nous pourrons apprendre dans un prochain article à chercher des résolution aux problèmes, en attendant, le but de cette question est de vous faire comprendre qu’en dessous de vos soucis, sommeille un Vrai Vous plein de possibilités et de talents !!! Toujours pas convaincu pour réaliser ce qui vous tient à coeur ? Alors, passons à une question choc !
  • Si on vous annonçait un diagnostic terrible qui vous laisse en tout et pour tout 5 ans à vivre, que voudriez absolument réaliser (expérimenter, vivre, inventer…) pour ne pas mourir avec des regrets… Vous y arrivez ? C’est tout de suite plus précis, non? Bravo, vous venez de découvrir ce qui est vraiment important pour vous ! Sinon, si vous avez eu encore un peu de mal… autre question choc…
  •  Si on vous annonçait pire encore : il ne vous reste plus qu’un an à vivre – il y a urgence ! Que feriez-vous de vraiment important ? Plus de temps à perdre, juste l’essentiel ! Mais alors, si ce que vous venez de dire est l’essentiel pour vous, qu’attendez-vous pour le réaliser – la vie est courte et personne ne sait quand elle s’arrête – alors, en route pour réaliser votre vrai vous ! Et si vous doutez encore de ce qu’il vous reste à faire pour trouver ce qui vous donne du sens…
  •  Et encore pire : si au final vous appreniez que vous allez mourir ce soir – que regretteriez-vous infiniment de ne pas avoir vécu ? Estimeriez-vous que vous avez fait ce qu’il y avait de mieux pour vous dans cette vie ou bien penseriez vous que vous avez gaspillé votre temps avec des choses futiles, inutiles ou qui ne vous ont apporté aucun bonheur… penseriez-vous que vous avez vécu beaucoup plus par obligation que par passion ?  Bonne nouvelle : vous n’allez pas mourir ce soir, ni certainement l’année prochaine, alors vous avez tout votre temps pour découvrir le Vrais sens de votre Vraie vie par passion et par amour et non par obligation !!!

 Et si malgré tout ceci, vous ne savez toujours pas ce qui vous donnerait vraiment du sens ni comment le réaliser (même pas un début), il y a de fortes chances que vous souffriez de « déconfiturisation personnelle aiguë »…;-) Mais quelle est donc cette chose ? Jamais entendu parler !!! Eh bien, c’est un mal fréquent qui ronge beaucoup d’entre nous : c’est cette façon que nous avons de croire que le bonheur n’existe pas, ou qu’il est pour les autres, ou très bref, très éphémère,  que tout est difficile, que la vie n’est qu’un ramassis d’obligations, sans joie, sans couleur et sans passion ou alors juste avec un petit plaisir matériel de temps à autre…! Bon, si on veut être honnête, il faut avouer que chacun de nous a un peu de ça ! Comment cela se fait-il ? Eh bien, pour illustrer mon propos, je vais vous raconter une petite histoire dont j’étais le témoin hier !

Hier j’étais au Futuroscope. Comme toujours, dans ce genre d’endroits, je suis très bon public, je m’amuse et je retrouve mon âme d’enfant ! Je participais donc corps et âme à un jeu de danse effrénée dans lequel le but était de reproduire la chorégraphie projetée sur un écran géant (je sais tout le monde connaît cela 😉 quand arriva une petite fille d’une dizaine d’années avec ses parents. Elle s’installait à peine et ses parents lui mettaient déjà la pression « allez t’es la meilleure! ». Il est vrai que j’ai oublié de vous donner ce détail  : l’inconvénient du jeu est que chaque participant a une place numérotée et l’ordinateur capte tous les mouvements des danseurs pour leur attribuer des points. A peine la chanson commencée les parents rabâchaient dans le dos : « mais non, place mieux le bras, saute plus haut, bouge-toi plus, tu perds des points…allez, allez, t’es troisième, il faut que tu remontes… ». Résultat, la petite fille abandonna avant la fin de la première chanson car ses parents ne l’ont jamais laissée être heureuse, s’amuser ou se détendre et profiter de l’expérience un seul instant…

C’est ainsi que nous sommes éduqués pour beaucoup d’entre nous : il faut être le meilleur, avoir de bonnes notes, être performant, battre les autres…plutôt qu’être heureux ! Tous nos jeux fonctionnent comme ça, de même que nos écoles et même nos familles ! Et, c’est là que la « déconfiturisation personnelle aiguë » commence ! Nous perdons notre identité car nous ne savons plus ce qui nous réjouit vraiment, le seul et unique but que nous poursuivons, c’est de gagner, être le meilleur, avoir le meilleur score…et ensuite nous éduquons nos enfants ainsi ! Mais, on ne gagne pas à tous les coups… Et puis, dans cette course là, on n’est jamais heureux, jamais soi-même, on ne profite pas des expériences pour ce qu’elles sont mais pour gagner quelque chose et…quand on ne gagne pas, on finit par croire qu’on est nul…qu’on ne va jamais y arriver…et à la fin, on ne sait plus ce qui nous rend heureux, on a l’impression de lutter en permanence et…c’est la déconfiturisation

Bon, pas de panique, je connais tout ça moi aussi 😉 ! ça se soigne !

suivez votre passion

Voici un mode d’emploi :

  • Si vous ne connaissez pas encore votre enfant intérieur, vous pouvez déjà venir le rencontrer dans un précédent article et en prendre soin ici : cela va vous aider à retrouver un bout de l’enfant que vous étiez avant qu’on vous mette la pression !
  • Vous pouvez aussi faire le calme en vous – pour avoir plus de détails sur la manière de faire, rendez-vous sur mon article de visualisation créatrice ici – et visualiser votre Vrai vous !
  • Au cours des prochaines semaines, essayez de vous observer : pourquoi je fais cela, cela me rend-il heureux, suis-je dans l’instant présent, en train de vivre les choses ou bien suis-je juste en train de penser, de stresser, de ressasser ou anticiper.
  • Remettez vous dans le présent : profitez de chaque instant, dites-vous que le présent est le seul moment qui vous appartient vraiment ! Ce qui est pris n’est plus à prendre !
  • Observez aussi votre motivation pour faire les choses : parce que cela vous fait plaisir ou par contrainte. Puis, choisissez d’avantage ce qui représente votre Vrai vous, ce qui vous fait du bien, même si c’est peu conventionnel ou pas dans le cadre ! L’important c’est d’être authentique et de se sentir bien !
  • Abandonnez le contrôle au profit de la joie d’être : dites-vous une bonne fois pour toutes que dans la vie rien n’est vraiment contrôlable, même pas vos propres réactions, alors vous imaginez que c’est bien illusoire de penser contrôler les autres ou les événements !
  • Faites vous confiance – à l’intérieur de vous vous savez Qui vous êtes vraiment et ce qui a du sens pour vous !

Allez, vous allez y arriver, un peu de patience, comme dit Conficius : « Le plus grand des voyages commence par un premier pas ! »… Et, méditez ceci :

Dans le prochain article, je vous parlerai de votre confiance en vous, mais, commencez déjà ce travail sur Votre vrai vous. Promis, cela vous fera grandement avancer ! Vous êtes beaucoup plus que vous ne l’avez jamais imaginé ! 

Please follow and like us:
No Comments

Post a Comment

Vous aimez cet article ? Merci de partager :)