Une Astuce Bonheur

Quand c’est difficile, il reste l’amour

Peut-on a toute occasion écrire une astuce bonheur ? Même si on est triste ? 

J’ai la force de croire que oui, alors j’ai voulu vous écrire cette petite histoire pour vous aider vous aussi, à aller au delà de la tristesse quand elle se présente dans votre vie ?

Je te tiens la main

Lorsque j’arrive ce dimanche soir près de toi, la chambre baigne dans la douce lumière du soleil couchant et une légère pénombre orangée t’enveloppe de ses reflets. Je suis reconnaissante pour cette lumière douce car je devine malgré tout que tu n’es plus comme avant. Je le savais, je m’y suis préparée mais … se prépare-t-on un jour vraiment à la souffrance des gens qu’on aime ?

Le lendemain les rayons de soleil t’éclairent d’une lumière plus intense, alors j’essaie de trouver ce qui ressemble encore à ce papa que j’ai toujours trouvé grand et fort, en vain …

Et puis, je me rappelle, je te raconte quand on allait à la plage et que tu faisais un grand et beau château de sable, quand tu dansais avec moi et qu’on se dandinait sous le rythme effréné du disco, quand je rigolais avec tes blagues…

Tout d’un coup, en te racontant ces souvenirs joyeux qui remontent comme les pages d’un album que le temps n’a jamais terni, je vois tes mains.

Tes mains sont comme avant, des mains toutes fines aux longs doigts d’artiste, de pianiste, de créateur. J’ai les mêmes mains que toi et je m’aperçois que les tiennes sont intactes, comme si, en retrouvant ces joyeuses pages du passé, cela avait fait revenir par magie un petit bout de toi, mon papa.

Comme je suis heureuse ! Alors, je te le dis et je te prends la main…

  • Tu sais papa, la petite fille qui est en moi et qui a envie de pleurer se rappelle… Tu m’as tenu la main tant de fois. Ta poignée grande et forte m’a soutenue pour me relever quand j’étais tombée, m’a encouragée quand j’avais peur, a poussé la balançoire, a cousu des robes…

Je sais que tu entends tout ce que je te dis, alors, je continue à te serrer la main et à te parler.

  • Ta main m’a aidée tant de fois, mon papa. Ta main m’a donné la force de devenir celle que je suis devenue. Alors maintenant, cette force est en moi et c’est moi qui te tiens la main. Si tu m’entends, serre-moi la main, papa.

Alors, je crois que dans ces moments, on a tellement envie que ce soit vrai que j’ai senti une légère pression de tes doigts. Peut-être était-ce dans ma tête, qu’importe, tu étais là. Je sens ce lien tellement fort qui nous lie et je sais que tu dois le sentir aussi.

  • Tu sais papa, grâce à la force que tu m’as donnée, maintenant c’est moi qui tends la main, à plein de personnes pour se sentir plus fortes et jamais seules ! Tu n’es pas seul mon papa, alors, n’aie pas peur, tu peux y aller, je suis avec toi dans le cœur pour toujours et ce n’est pas effrayant. Nous sommes là de passage et un jour c’est l’heure de traverser cette porte pour repartir dans la lumière mais tout l’amour qu’on a donné ne ternit jamais …

Tu m’as entendue, tu es parti… mais en vrai tu es là pour toujours !

Ce n’est pas une histoire triste, c’est une histoire de transmission, d’amour et de cœur.

Chacun de nous est devenu qui il est grâce à l’amour et à la force qu’on lui à donnés et la force de l’amour ne ternit jamais, elle se grave dans nos cellules comme une étincelle éternelle et inaltérable. La force de l’amour soulève des montagnes et répare de toutes les blessures même si la vie est parfois difficile et qu’il faut surmonter le chagrin, aller au delà de la perte.

Alors, vous aussi, aujourd’hui, rappelez-vous de la force de l’amour qui soutient votre vie car un jour quelqu’un vous a tenu la main et vous aussi, vous pouvez le faire à votre tour, car, au fond, tout est éphémère, tout disparaît sauf l’amour qui fera toujours grandir la vie, quoi qu’il arrive !

www.ecoledepenseepositive.com

42 rue George Sand 37000 TOURS Tél : 02 47 64 75 11/ 06 75 60 75 49