Une Astuce Bonheur

SE (R)EVEILLER

« La peur… Une arme primitive mais efficace.” 

Pauline Michel

Nous vivons une époque bien étrange qui m’a rappellé un épisode de mon enfance (comme vous le savez peut-être, de l’autre côté du mur de Berlin, en Bulgarie).

J’avais une dizaine d’années et je faisais partie des enfants plutôt privilégiés car j’allais dans une école tranquille du centre-ville de Bourgas, une jolie ville au bord de la Mer Noire. La vie s’écoulait gentiment, loin des problèmes du régime communiste. Nous manquions souvent de biens matériels (il y avait des magasins où il n’y avait rien à acheter et nous faisons la queue pendant des heures) mais nous nous sentions en sécurité, les enfants allaient depuis tous petits tout seuls à l’école et personne ne s’inquiétait que nous jouions tous seuls dans la rue, ni même que nous allions seuls à la plage.

Seulement voilà, un beau jour (je ne me souviens plus des dates mais vous allez voir la suite…), dans cette gentille école où les jours de printemps passaient paisiblement, est arrivé un monsieur en uniforme qui nous a dit que nous allions suivre un exercice de défense anti-atomique…

Personne ne comprenait de quoi il était question…puis , nous sommes allés dans une caserne avec plein de militaires avec des armes et l’un d’entre eux nous a fait un cours de « survie en cas d’attaque nucléaire » et nous a fait essayer des masques à gaz… nous a parlé de prendre des comprimés d’iode…  On nous a raconté qu’il existait de méchants impérialistes qui pouvaient d’un instant à l’autre nous attaquer avec des armes nucléaires…Bref, tout cela paraissait affolant.

Da nature plutôt sans peur, personnellement, je me suis dit que c’était une bêtise communiste comme tant d’autres mais quelques copines ont plutôt développé des frayeurs…

Mes parents se sont un peu affolés aussi lorsque je leur ai raconté, en se demandant si on pouvait vraiment être attaqués. Puis, quelques mois ou même un an plus tard, nous avons appris l’existence de la catastrophe de Tchernobyl qu’on nous avait cachée. C’était peut-être donc ça, les méchants impérialistes…?!

Bref, nous ne saurons jamais la vérité. Mais, en réfléchissant bien, je me dis que le meilleur moyen de détourner les gens des vrais problèmes est peut-être de leur faire peur avec autre chose (allez, au hasard… un virus ?)

Et de vrais, très gros problèmes nous en avons, n’est-ce pas ?

Nous sommes au bord de la plus grande catastrophe écologique que l’humanité n’a jamais connue, nos écosystèmes s’effondrent, notre monde est en péril… Mais nous avons des dirigeants qui essayent de continuer comme avant, à financer les mêmes industries que celles qui nous ont conduit jusque là.

Mais que pouvons-nous donc faire, me diriez-vous ? Je crois que chacun de nous peut faire beaucoup, ne serait-ce qu’en prenant conscience de ce nouveau monde que nous avons à construire. Et comme j’ai plus de compétences littéraires ou d’aide psychologie que scientifique, je vous laisse regarder des vidéos de quelques spécialistes qui nous donnent des pistes pour vraiment nous (r)éveiller et réinventer le monde !

 L’astrophysicien Aurélien Barreau nous parle « D’inventer du possible »

Le spécialiste du risque systémique et des stratégies de résilience « Arthur Keller » appelle « Aux rames citoyens! » et nous présente un programme complet d’un « monde nouveau » et résilient !

Et moi, je vous propose encore un poème qui me semble bien coller avec notre contexte de (r)éveil !

Et enfin, comme cela tombe toujours à pic, voici une invitation que je viens de recevoir et à laquelle je viens de répondre pour y participer en tant qu’intervenant pour « Le Festival du Nouveau monde » auquel vous pourrez aussi participer en cliquant sur ce lien !

Je vous invite à réfléchir un instant à l’idée que nous sommes tous responsables du monde dans lequel nous vivons mais aussi que nous pouvons tous ensemble inventer un nouveau monde, plus beau et plus juste pour nos enfants et la vie toute entière ! Un nouveau monde où toute la vie serait préservée, choyée, respectée… Tout est encore possible, non ? 

www.ecoledepenseepositive.com

42 rue George Sand 37000 TOURS Tél : 02 47 64 75 11/ 06 75 60 75 49